Mon équipement

Ma moto

Je suis l’heureuse propriétaire d’une Honda CBF 600N de 2008.

Bon, avant d’en arriver là, j’y ai été étape par étape. J’ai commencé par un vélo… Jamais, avant l’âge de 38 ans, je n’aurais imaginé conduire une moto. Je ne l’envisageait même pas. Autant j’aime conduire des voitures puissantes, autant la moto ne restait pour moi juste qu’un plaisir à regarder.

Donc un jour, mon mari est rentré avec un scoot 50CC électrique. Au début, j’étais une passagère pas très rassurée, puis je me suis détendue, jusqu’au jour où j’ai voulu essayer, et comme on dit : l’essayer, c’est l’adopter. Bon, c’était bien mignon quelques mois, mais je suis vite passée au gabarit au-dessus, avec un scoot 125CC électrique. Pour le 125CC, j’ai dû passer la formation obligatoire. Lors de ma formation j’ai observé les motards qui s’entrainaient pour le permis moto.

Le centre de formation dans lequel je prenais mes cours pour la formation 125, proposait aussi un module qui permettait de faire un essai sur moto, et surtout d’apprendre à passer les vitesses. Je me suis dit « pourquoi pas, ça peut toujours servir… ».

Quelques mois en scoot 125CC, et l’ennui arrive. Je décide alors de passer sur une Honda CBF 125CC (thermique), histoire de me faire la main. J’apprends au fur et à mesure des conseils que me donnent tous mes potes motards.

Mais devinez quoi… l’ennui arrive. Je décide alors de passer le permis moto.

Pendant ma formation j’étais sur une Kawazaki Z400, c’est sympa et léger pour passer le permis, mais pas pour ce que je voulais faire à moto.

Pour moi, la moto, c’est fait pour voyager. Voyager seule, ou accompagnée.

Je ne voulais pas une moto que tout le monde possède. Il fallait dans un premier temps que la position de conduite me convienne, ensuite, qu’elle soit confortable, aussi bien pour moi, que pour un ou une éventuel passager. Il fallait qu’elle ait du style, un côté rétro, et cerise sur le gâteau… qu’elle soit rouge.

J’ai donc trouvé une Honda CBF 600 N rouge. Je ne regrette pas mon choix, elle est confortable, et facile à prendre en main.

Je l’ai faite rabaisser, car avec mon mètre 57, je manquais de confort à l’arrêt. Et je n’ai pas de difficultés pour la conduire, même avec ses 213 kg plein fait.

Après plusieurs mois, je suis ravie. C’est un réel bonheur de rouler avec, j’ai hâte de partir en roadtrip avec, aussi bien seule, qu’avec un sds…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.